Mention Très Bien au bac : et si Nabila s’était appelée Adèle ?

De Marie V | Le 11 juillet 2013

Diplôme du bac - © Tomfry - Fotolia.comEt voilà, les résultats définitifs sont tombés : 86,8% de réussite au baccalauréat en 2013 avec quelque 9% de de mentions très bien. Mais si ces résultats n’étaient qu’une sombre affaire de prénom ? Tremblez futurs parents : la manière dont vous allez nommer junior détermine peut-être sa réussite scolaire.

Terrafemina, L’Express, Le Monde, France Bleue, BFM TV… Tous les médias en parlent : cette année, ce sont les Adèle et les Diane qui remportent la palme de la mention Très Bien au bac avec une chance sur cinq d’obtenir le fameux sésame. Sabrina et Cindy semblent moins bien parties avec seulement 3% de chance… Côté garçons François et Grégoire restent nettement mieux lotis que Jordan et Steven.

Faut dire que si Steven ne passait pas son temps à rouler des galoches à Cindy plutôt que de réviser ses fiches… Mais je m’évade.

Baptiste Coulmont, maître de conférences à l’université Paris-8 et auteur d’une Sociologie des prénoms (La Découverte, 2011), a épluché les résultats du Bac et tout particulièrement ceux des élèves ayant remporté la mention Très Bien. Et le sociologue nous dresse un tableau (ou mapping) avec la prévalence des prénoms parmi les candidats au bac 2013 en ordonnées et la proportion de mentions « très bien » en abscisses.

Graphique de Baptise Calmon

Sociologie des prénoms… non mais allo quoi ?!

Et on en revient au sempiternelle débat : le prénom n’est pas déterminant pour l’obtention du bacho mais reste un marqueur social : « Dans un système éducatif où 90,6 % des enfants de professeurs ont un bac, contre 38 % des enfants d’employés, ces statistiques dessinent avant tout une sociologie des prénoms ».

En tout cas on ne s’emballe pas hein, ce mapping reste mouvant. Et puis en 2031, quand junior aura 18 ans, le bac sera sans doute passé à la trappe, un peu comme le franc, les dinosaures, Ophélie Winter et l’humour en politique. N’empêche que dans le doute, ne l’appelez pas Nabila hein. On ne sait jamais.

  • Pour aller plus loin :

Relisez notre chronique : De l’art des prénoms à la con

Article Du monde PALME D’OR – Pour une mention « très bien » au bac, mieux vaut s’appeler Adèle

Le blog de Baptise Calmon

Infographie : Evolution des prénoms les plus donnés en France en depuis 1950


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez nous sur :

Articles les plus lus