Spécial Pâques : chocolat et grossesse… Avis aux mères poules !

De Marie V | Le 18 avril 2014

Ce week-end, on sa lâche sur les œufs mes cocottes. Le chocolat est certes calorique mais aussi riche de bienfaits. C’est prouvé, c’est scientifique : santé peut rimer avec gourmandise. Joyeuses Pâques, c’est BabyBuzz qui régale !

Protecteur et relaxant : et si le chocolat était un super héros ?

  • Antioxydant

Riche en flavonoïdes aux effets cardioprotecteurs, la poudre de cacao a des vertus anti-oxydantes avérées. Moralité ? Diminution des maladies cardiovasculaires, des risques d’AVC et autre infarctus du myocarde.

  • Anticholestérol

Oui le chocolat c’est calorique mais c’est du bon gras : le beurre de cacao contient des acides gras saturés (acide stéarique principalement) bienfaisants sur le plan cardiovasculaire, contrairement aux acides gras saturés.

  • Antistress

Phosphore, magnésium, fer, zinc, manganèse, cuivre, vitamines B2 et B3. Le chocolat est source de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines, favorables à la lutte contre le stress et l’anxiété.
Et puis quand vous dégustez du chocolat, votre cerveau libère de la dopamine et des endomorphines (ou endorphines) : « ces neuromédiateurs sécrétés dans le cerveau, procurent une sensation de plaisir et de satisfaction, aux vertus à la fois tonifiantes et apaisantes ». Yummi !
Pour en savoir plus, lisez Le chocolat, c’est mauvais pour la santé : info ou intox ?  (sur le blog de Fleurance Nature). Tout y est !

Sachez aussi que les qualités nutritionnelles du chocolat peuvent varier : le chocolat noir est plus gras que le chocolat au lait, mais moins sucré… Bref, à chacun ses propriétés.

Zoom sur les femmes enceintes

chocolat et grossesse

Lors de la grossesse, le chocolat nous protégerait des risques de prééclampsie (complication liée à l’hypertension artérielle). Ce sont les conclusions d’une étude parue dans la revue Epidemiology (effectuée par des chercheurs de l’Université de Yale, a porté sur une cohorte de 2.291 femmes enceintes, entre 1996 et 2000). Moralité ? Manger quotidiennement du bon chocolat noir réduirait ainsi de 69% les risques de développer une prééclampsie, grâce au théobromine, un composant particulièrement présent dans le chocolat noir.

Je vous l’avais dit : enceinte mais pas punie ! Quoi, il y a quelque chose qui cloche ?

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + cinq =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez nous sur :

Articles les plus lus