Enceinte : je mange quoi au réveillon ? Interdits et solutions

De Marie V | Le 31 décembre 2013

Toxoplasmose, salmonelles, listériose, alcool… De quoi virer mummyrexique. Hors de question : enceinte mais pas punie, c’est mon dicton. Voici tout ce qu’il faut savoir pour un réveillon gourmand et sans stress.

Le danger le plus courant c’est une bactérie nommée listéria monocytogène

Transmise par voie alimentaire. Cette cochonnerie se développe dans certains types d’aliments : produits de la mer crus, charcuteries artisanales, produits laitiers au lait cru, graines germées (lire aussi Soja et grossesse : liaison dangereuse ?)…

Si vous contractez la bactérie, l’incubation dure de quelques jours à 2 mois. La listériose peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé, surtout pour les femmes enceintes et leur fœtus. Côté traitement : on préconise des antibiotiques, efficaces si la prise en charge est précoce.
Pour plus d’infos : rendez-vous sur le site du ministère de la santé

Le risque reste faible

Selon un rapport de la European Food Safety Authority (The Community Summary Report on Trends and Sources of Zoonoses and Zoonotic Agents in the European Union) : en 2007, un peu plus de 1500 personnes ont été atteintes en Europe, avec une mortalité de près de 20 %. Vous avez donc plus de probabilité d’avoir un accident de voiture… N’empêche, pas forcément envie de prendre le risque.

A savoir : la mayo en question

Peu le savent mais gare à la mayonnaise industrielle ! A base d’œufs crus, on la trouve planquée dans des petits fours notamment. Et si la chaine du froid n’a pas été respectée (fréquent dans les cocktails) vous jouez avec le feu.

Une affaire de cuisson

Mais la bonne nouvelle c’est que la listeria est détruite après une cuisson de 30 minutes à 60° !

Mais bon, côté coquillages et crustacés, il y a aussi risque de salmonelle ou de toxoplasmose me direz-vous… Oui, mais seulement s’ils sont crus et manquent de fraîcheur, je vous répondrais.

Enceinte au réveillon - Silhouette ©BabyBuzz.fr par Danielle Peufaillit

Du bon sens

Moralité ? On évite certains aliments à risque : foie gras mi-cuit, fromages au lait cru à pâte molle type vacherin ou camembert, les coques, la vieille terrine de tante Claude… À défaut d’huîtres, on opte donc pour des crevettes, des langoustines, ou encore du homard bien cuits. Faute de caviar il vous reste la truffe. Bref, on ne se laisse pas mourir de faim !

Et l’alcool ?

Pour la faire courte, l’ivresse est à bannir, mais un petit verre de vin, distillé tout au long du repas… Attention : l’alcool pendant la grossesse ce n’est pas anodin, mais la diabolisation à l’extrême pas toujours justifiée non plus.
Pour allez plus loin, relisez ma chronique Alcool et grossesse : à votre santé !
Et faîtes le tri entre les ayatollahs du no alcool et les bons copains décomplexés qui vous racontent que leur maman se la collait whisky tous les soirs et qu’ils pètent la forme…

Sinon il vous reste mes recettes de cocktails sans alcoolVirgin Mojito ou Punch sans alcool ? Vaste programme.

 

Le meilleur des remontants : je prépare d’ores et déjà le réveillon 2014, l’année prochaine je vous couche tous !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ quatre = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez nous sur :

Articles les plus lus